FORMATION - COACHING - MÉDIATION - EQUICOACHING
FORMATION - COACHING - MÉDIATION - EQUICOACHING

En quête de bien être en télétravail ? Prenez conscience du biais de négativité !


74 vues

 

Nos pensées négatives voyagent plus vite dans notre cerveau et elles pèsent plus lourd que la pensée positive. 

Et à distance, c’est amplifié, un échange qui ne s’est pas très bien passé avec un interlocuteur, collègue, client ou manager, est renforcé.

Avec la distance, il n’y a plus les façons informelles de se réajuster, de rectifier et éviter des malentendus et incompréhensions,  

et cela donne de la place aux cogitations, déformations,  amplifications voire ruminations…

Notre cerveau est en proie à un phénomène appelé « le biais de négativité ».

Soumis à ce biais, souvent à notre insu, une critique faite par un interlocuteur de travail peut dominer entièrement notre esprit et nous pouvons subir son emprise. 

 

Alors, que faire pour lutter contre ce biais ? 

Contrebalancer les émotions négatives et aller à la pêche aux émotions positives, plutôt que de ressasser le négatif !

 

Nous avons en moyenne 60 000 pensées par jour, dont 70% sont principalement négatives !

Nous pouvons entraîner notre cerveau à être plus heureux en surveillant et en agissant pour changer nos pensées : 

une bonne nouvelle: 

Se concentrer sur le positif, c’est dans notre zone de pouvoir ! 

 

Comment contrebalancer les émotions négatives  ?

Pour contrebalancer les émotions négatives, à votre avis, combien d’émotions positives faut-il pour contrebalancer une émotion négative ? 

 

Barbara Fredrickson et Martial Losada, chercheurs en psychologie, recommandent au minimum un rapport de 3 pour 1 entre émotions positives et négatives. 

 

Pour gagner en bien être, contrebalancer les émotions négatives par des bulles d’émotions positives !

Il ne s’agit pas d’être en permanence joyeux, heureux et positif. 

Il s’agit de l’être le plus souvent possible et notamment de l’être un petit peu plus que stressé, malheureux, anxieux…

 

"La joie de vivre est une chose innée qui a tendance à s’oublier avec le temps."

(Alex Bocat)

 

Comment développer au quotidien sa capacité à penser positif et faire émerger les émotions positives pour développer sa capacité au bien être ? 

 

Rechercher et reconnaître les petits instants de vie positifs 

Le simple sourire d’une personne que vous appréciez, un accueil chaleureux, un message positif, l’action d’avoir accompli une tâche de votre liste de choses à faire, avoir réussi à s’arrêter, à faire une pause dans la journée ….

 

Savourer l’expérience 

Prenez le temps de vous poser, de ressentir une expérience positive en l’associant à votre émotion 

 

Récapituler le positif en fin de journée 

Faites un bilan positif avec vous-même en fin de journée : j’ai vécu un sale moment, mais quels sont mes 3 moments de réussite, ceux dont je suis fier, les situations compliquées que j’ai réussi à gérer avec succès ? 

Avant de vous endormir, remémorez vous 3 choses agréables de votre journée qui vous ont apportées de la satisfaction. 

 

Dans les équipes et les relations qui se passent bien, il y a de la place pour se dire le positif, et en plus grand nombre que les messages négatifs. 

 

Faire émerger le positif est un cercle vertueux. 

La confiance naît, et par conséquent, la collaboration, l’efficacité, la réussite, l’entraide en sont fortement impactées. 

Alors osez dire quand ça va bien pour vous et pour les autres : osez le dire et tout est plus léger !

 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

La médiation animale dans un collège, pour restaurer un climat scolaire serein entre les élèves et les adultes.

28 Mar 2024

 

Les bienfaits de la médiation animale pour les humains ne sont plus à démontrer. Je communique régulièrement sur les bienfaits « tout terrain » de l’équic...

Neurosciences et Equicoaching : les 4 piliers de l’apprentissage

14 Mar 2024

 

L’equicoaching va bien au-délà d'une expérience à vivre de manière individuelle ou collective, bien plus que partager de la joie, profiter des moments lud...

« Entretenir sa vitalité d’aidant » Empathie ou Sympathie ?

16 Fév 2024

 

« Entretenir ma vitalité d’aidant », c’est le dernier livre de Pascale Brillon, psychothérapeute québécoise, Directrice de laboratoire de recherches et ex...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion